Formation 9 février 2021

Le boom du e-learning

Écoles, établissements d’enseignement supérieur, entreprises… Toutes ces structures ont fait face à une problématique similaire depuis le premier confinement : assurer une continuité pédagogique, malgré la pandémie de Covid-19. Si l’univers de la formation en entreprise était déjà en mouvement, ces évolutions se sont accélérées ces derniers mois. Le e-learning serait-il le grand gagnant de cette crise sanitaire ?

 

Durant le premier confinement, les formations professionnelles programmées en présentiel n’ont pu se tenir. Une situation inédite qui a bousculé l’univers de l’enseignement et la montée en compétence des collaborateurs en entreprise.

Sans conteste, l’année 2020 a été fructueuse pour toutes les plateformes de visioconférence et de e-learning en France. En avril, le site Zoom a atteint un pic de plus de 300 millions de connexions quotidiennes, gratuites et payantes, contre 10 millions en décembre 2019. En octobre, Teams affirmait compter 115 millions d’utilisateurs par jour… Des chiffres qui explosent au fil des mois. Et le déconfinement n’a pas marqué de retour à la normale. La crise sanitaire toujours en cours semble modifier durablement les méthodes pour se former.

 

L’évolution des pratiques

Apprendre à distance, ok. Mais le e-learning, qu’est-ce donc exactement ? Pour l’Union Européenne, il s’agit de l’utilisation des nouvelles technologies multimédias de l’internet pour « améliorer la qualité de l’apprentissage, en facilitant d’une part l’accès à des ressources et à des services, d’autre part les échanges et la collaboration à distance ». Matérialisé par une formation réalisée via internet, le e-learning s’adresse donc à tous ceux qui souhaitent se former. Et ce, à n’importe quel moment de la journée, à l’aide d’un contenu mis à disposition.

Dans le secteur du multiservice, les prémices du e-learning datent d’il y a près de dix ans. « Les premières formations digitales réalisées ressemblaient plus à des tutos, permettant de faire des rappels aux collaborateurs formés en présentiel et d’accompagner les nouveaux arrivants à l’aide de séquences en flash, de voix-off et de captures d’écran, se rappelle Sabine Dujarric-Oueslati, Responsable Formation Interne au sein du Groupe GSF. Au fil des années, de véritables formations se sont développées, permettant aujourd’hui de proposer une soixantaine de modules à des collaborateurs de tous niveaux sur notre Université en ligne. Produits en interne, ils sont en adéquation avec le savoir-faire et la culture du Groupe ».

 

Le e-learning est-il suffisant ?

Au-delà de la rigueur indispensable pour se former seul et à distance, les entreprises ont également misé sur d’autres formats. Les « classes virtuelles » se développent, permettant, sur des créneaux horaires choisis, de suivre les explications des formateurs. « C’est ce que nous avons mis en place dès le premier confinement, afin de maintenir les cours théoriques qui font partie du cursus de nos responsables d’exploitation notamment, poursuit Sabine Dujarric-Oueslati. Le format a réellement plu aux collaborateurs ».  Mais n’a, sans nul doute, pas pu remplacer une formation en présentiel. L’apprentissage est un point crucial, mais le lien social ne serait-il pas indispensable ?

Pour le maintenir, de nombreuses entreprises font le choix de poursuivre les formations en présentiel, tout en respectant les préconisations gouvernementales. Réduction du nombre de stagiaires par groupe, respect des gestes barrières, désinfection et même utilisation d’objets innovants pour alerter en cas de non-respect des distanciations… Les techniques sont nombreuses pour garder le contact humain, en toute sécurité ! « Il faut aussi maintenir la pratique. Au sein de l’Université GSF, nous disposons d’une salle blanche, d’un bloc opératoire reconstitué, de casques de réalité virtuelle pour s’immerger dans un environnement particulier… Tout cela est difficilement faisable à distance. Notre objectif est d’accompagner les talents, les fidéliser et leur offrir une réelle montée en compétence. En plus des connaissances accessibles en ligne, cela passe aussi des échanges « réels » », conclut la Responsable Formation Interne.

accompagnementcarrièree-learningformationinnovationvisio

Partager l'article

Restez informé !

Suivez toute l’actualité du blog

inscrivez-vous