Innovation 23 février 2021

Semelles TraXxs : protéger les travailleurs isolés

Assurer la protection des travailleurs isolés ? C’est le concept des semelles TraXxs, entreprise azuréenne créatrice de semelles connectées, capables de donner l’alerte en cas de chute ou de danger. Explications avec Sylvain Rispal, fondateur.

 

Comment l’aventure TraXxs a-t-elle débuté ?

L’idée première de notre start-up était de proposer des semelles connectées aux particuliers, plus précisément pour géolocaliser les enfants sur leurs trajets école / domicile / activités sportives ou bien les personnes dépendantes. En tant que start-up, nous étions hébergés par un incubateur au sein de la technopole de Sophia Antipolis. Lors d’une présentation de notre projet, des entreprises nous ont plutôt conseillé de nous orienter vers le marché BtoB. C’est à cette époque qu’une rencontre a été déterminante. Nous avons pris contact avec le Groupe GSF, spécialisé dans la propreté et le multiservices. Après discussion et fort intérêt du Service R&D et de la Direction Générale, nous avons obtenu un soutien financier de leur part pour développer notre innovation, désormais à destination des travailleurs isolés.

 

Quels étaient les enjeux de cette réorientation ?

Les avantages du marché BtoB sont nombreux. Il est moteur, structuré et très normé. Les innovations technologiques ont donc des contraintes fortes, ce qui nous aide forcément pour la suite. GSF ne nous a rien demandé, simplement d’avancer sur le développement du produit, sans travailler avec des entreprises concurrentes bien entendu. Cette confiance est exceptionnelle et rare dans le milieu professionnel.

Sylvain Rispal - Fondateur TraXxs

Quel est le concept des semelles TraXxs ?

Il s’agit d’intégrer toute la technologie d’un smartphone (sauf l’écran !) dans une semelle amovible de confort. On y retrouve donc une batterie à induction, une puce pour la géolocalisation, une carte SIM multiopérateurs… Tous ces éléments permettent de protéger un salarié isolé. Elles se portent dans les chaussures comme des semelles ordinaires et n’engagent aucune modification du poste de travail. En cas de perte de verticalité, de SOS volontaire ou d’autres situations de danger, les semelles transmettent l’information d’alerte.

 

Quand avez-vous lancé votre produit ?

Il a d’abord fallu une année complète pour développer et mettre à disposition les premiers prototypes. Là, nous avons obtenu un deuxième soutien de GSF qui nous a permis de tester ces semelles sur le terrain, chez leurs propres clients. En 2017, les premiers essais ont été réalisés auprès de la société GSF Saturne dans le nord-est de la France. Nous avons ainsi découvert les contraintes d’utilisation et surtout pris une grosse claque inattendue ! Il a fallu corriger certains points et ajuster notre technologie. Ces tests nous ont également permis de nous faire connaître. Enfin, en 2018, GSF a passé sa première commande de semelles connectées. Nous travaillons aujourd’hui avec d’autres grands groupes tels que Sanofi ou Total.

” Il est désormais possible pour les porteurs d’envoyer un SOS volontaire, par exemple en cas d’accident ou d’agression. Il suffit au travailleur de taper trois fois son pied droit sur son pied gauche pour appeler à l’aide. Nous avons également mis en place une alerte évacuation.” 

Sylvain Rispal, Fondateur TraXxs

 

Présentation des semelles TraXxs

Depuis ces premiers modèles, avez-vous amélioré les semelles ?

Bien sûr ! Les derniers produits sont plus légers, plus confortables et compatibles avec près de 70% des modèles de chaussures de sécurité. Au-delà de la détection de perte de verticalité (chute, malaise) et de l’envoi d’alertes géolocalisées aux superviseurs déterminés, nous avons développé des nouveautés. Il est désormais possible pour les porteurs d’envoyer un SOS volontaire, par exemple en cas d’accident ou d’agression. Il suffit au travailleur de taper trois fois son pied droit sur son pied gauche pour appeler à l’aide. Nous avons également mis en place une alerte évacuation. Elle permet, en cas d’incendie, de risque d’attentat ou de toute situation nécessitant une évacuation, de lancer une alerte sous forme d’une vibration continue à l’ensemble des salariés portant les semelles. Il est ensuite possible de localiser sur smartphone les salariés sur site qui seraient en difficulté.

 

Avez-vous des projets pour 2021 ?

L’année dernière, la Covid-19 a freiné notre croissance. Notre objectif est d’atteindre cette année le million d’euros de chiffre d’affaires. Côté technologie, nous avons des fonctions en phase de développement, notamment le passage de la 2G à la 4G. Nous travaillons également sur les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) avec un capteur qui peut calculer le poids de charge porté par un salarié. Enfin, nous avons signé un partenariat avec le Groupe Securitas. Cette collaboration permet de transmettre l’alerte des semelles, en cas de besoin, au service de sécurité géré en interne ou externalisé avec la souscription d’un contrat de service de Télésurveillance 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

 

innovationmultiservicessantésécurité

Partager l'article

Restez informé !

Suivez toute l’actualité du blog

inscrivez-vous