Multiservices 26 novembre 2021

Thomas Hauss, pilote multiservices sur site industriel

Thomas Hauss, Responsable d’Exploitation depuis deux ans sur l’établissement de Brumath près de Strasbourg, prend la parole autour des prestations multiservices pilotées par GSF. Être pilote est un métier de passion qui requiert aussi beaucoup de patience ! Exigences du client, contraintes et anecdote, on décrypte !

 

Vous avez cinq chefs d’équipes sous votre responsabilité, permettant ainsi de piloter sur site les nouveaux services effectués par GSF. Quels sont-ils ?

 

Aujourd’hui, c’est une première ! On effectue des prestations sur différents points qui n’ont jamais été testés auparavant par GSF. Parmi elles, on compte notamment l’exploitation de la plateforme biomasse. On fait également le nettoyage tertiaire, le chargement et déchargement des produits premiers, la gestion des déchets de la station d’épuration et celle des déchets de l’ensemble du site. On a aussi récupéré toute la partie petite maintenance.

 

D’après vous, quelles sont les qualités d’un bon pilote ?

 

Être au contact permanent, aussi bien du client que de ses opérateurs. Un bon pilote doit aussi faire preuve d’une forte adaptabilité. Mais surtout, il doit savoir faire tout ce que font ses opérateurs. Si ce n’est pas le cas, il n’aura aucune crédibilité envers eux. Aujourd’hui, un REX sait tout faire sur la partie nettoyage. Il faut aussi qu’on le fasse sur les autres services. Comme je ne sortais pas du nettoyage, c’était plus facile pour moi d’effectuer cette fonction. À savoir que le multiservices, c’est complexe ! On a une exigence client plus importante. De ce fait, on a créé un cahier de formation avec un carnet de suivi sur les compétences de nos opérateurs, nous permettant ainsi de garantir une efficacité tout au long de l’année et de manière plus stable.

 

Ce qui vous plaît le plus dans votre métier ?

 

Il n’y a pas deux jours qui se ressemblent. On doit sans cesse s’adapter, chaque jour est un nouveau challenge. Il faut être apporteur de solutions, car souvent notre client travaille d’une certaine manière depuis plus de vingt ans et ne se pose pas la question : « Si on changeait les choses, qu’est-ce que cela pourra nous apporter demain ? » Alors, notre job, c’est d’avoir l’idée qui permettra de changer le quotidien, en profitant autant à GSF qu’à notre client.

 

Le petit truc en plus :

 

Une anecdote ? La dernière en date, c’était un vendredi midi : Il fallait régler un problème de péniche. Lors du chargement de cette dernière, une vitre s’est cassée… Il y avait du verre partout, il fallait donc la décharger. L’enjeu était de recharger au plus vite la péniche avec du matériel propre. J’ai appelé mon opérateur pour qu’il prenne le tracteur et la benne, qu’il aille au bord du Rhin pour charger avec la grue. À savoir que la pince de la grue fait à peu près dix mètres de long sur quatre mètres de large, et la remorque sept mètres de long sur deux mètres cinquante. C’était assez atypique comme chargement et mon opérateur n’était pas rassuré car s’il prenait la pince, il pouvait l’emmener avec lui dans la péniche…

métiermultiservicespilotageservices

Partager l'article

Restez informé !

Suivez toute l’actualité du blog

inscrivez-vous